La Fondation L’Oréal en partenariat avec l’UNESCO a organisé le programme « For Women in Science» pour sa 11ème édition, vu l’importance que revêt cet événement dans la promotion de l’image scientifique de la femme, la fondation a décidé de créer une section régionale du programme « For Women in Science», cette édition a eu lieu à Casablanca le 9 novembre dernier et a vu couronnée 5 femmes, avec 5 travaux différents, aussi intéressants l’un que l’autre, et avec la présence des plus grands scientifique au monde qui ont salué les efforts fournis par ces femme maghrébines dans la promotion dans un premier lieu du Maghreb, et de leur rôle fondamental dans l’univers de la recherche et la science.

Hormis l’aspect pécuniaire ( Les cinq lauréates ont reçu un chèque de 10.000 euros en récompense de leur travaux), les 5 femmes ont reçu les éloges des scientifiques pour leur énormes contribution aux progrès de la science, une distinction très spécial qui soulève l’image de la femme maghrébine au côté de celle de son homologue occidentale.

Les cinq boursières « Pour les Femmes et la Science Maghreb 2017 » sont :

Fatima Zahra Janati Idrissi scientifique de l’institut Hassan II d’agronomie et vétérinaire de Rabat, Maroc :lauréate pour sa recherche sur “la valorisation des huiles essentielles comme modèle de bioresource applicable dans l’industrie cosmétique et alimentaire”

Hanaa Zbakh scientifique de l’Université Abdelmalek Essaadi de Tétouan lauréate pour sa recherche sur “les substances actives en pharmacologie anticancéreuse et anti-inflammatoire à partir d’algues marines de la côte méditerranéenne marocaine”

Nawel Zaatout scientifique de l’Université de Bejaia, Algérie : lauréate pour son travail sur “les propriétés de persistance des staphylocoques responsables de la mammite bovine”

Ibtissem Ghefrachi scientifique de l’Université de Gabès, Tunisie : lauréate pour son travail sur “l’utilisation de peptides antimicrobiens provenant d’Aeschynomene (NCR-like) dans le domaine de la santé des plantes et des thérapies sur les animaux et humains.”

Amel Benanes scientifique de l’Université Manouba en Tunisie : lauréate pour son travail sur “ l’identification de nouveaux marqueurs de diagnostic et de pronostic du cancer du sein afin de proposer un traitement personnalisé”