Nous sommes tous d’accord sur le fait que la culture de partir consulter un psychologue ou un psychiatre au Maroc, n’est pas vraiment inculquée.

Pourtant, il y a toujours des alternatives et des métiers qui remplacent simplement le psy dans notre pays, découvrons-les tous ensemble :

  • Le chauffeur du Taxi :

Même dans un trajet de 5 minutes, vous ne pouvez pas entrer dans un taxi et ne pas commencer à raconter votre vie, ce que vous faites, vos problèmes … Vous auriez même pu résoudre un problème dans ce lapse de temps très court par le biais de ce que le chauffeur de taxi vous a proposé de faire.

  • Le coiffeur ou la coiffeuse :

Ce pauvre salon de coiffure qui regroupe toutes ces femmes racontant leurs problèmes de vies, avec leurs maris, avec leurs enfants, avec leurs patrons, et même avec leurs voisines ou condisciples dans le travail. Une séance de partage d’avis et de conseils est toujours au rendez-vous.

  • Cette femme qui s’assoit près de vous au bus :

Elle est généralement  vieille, symbole de sagesse, elle commence à vous donner des leçons de vie à tort et à travers et le seul choix que vous avez c’est de l’entendre et faire bouger votre tête, même si vous n’êtes pas d’accord, de toute façon, elle est plus âgée que vous et son expérience en vie est volumineuse, n’est-ce pas ?

  • Toujours Cette femme qui s’assoit à vos cotés mais cette fois-ci au Hammam :

‘’ 3afak a Bniyti 7ekki liya dehri ‘’ et c’est comme ça que la conversation se lance entre vous deux. La femme commence à vous raconter ses propres problèmes, parfois vous allez faire de même, et voilà une séance de thérapie que vous avez gagné et gratuitement, enfin par un simple geste.

  • Et le fameux Moul Lhanoute :

Vous devenez des amis tellement c’est un voisin du quartier. La conversation  journalière se lance souvent par des ragots, il vous raconte ses problèmes, vous faites de même et ça va au-delà de se prêter l’argent. Chez lui, les conseils sont des cadeaux avec chaque truc vous aviez acheté.

 

  • Cette personne dans la Mou9ata3a ou dans un établissement public :

En attendant votre rôle, vous allez sûrement lancer une discussion avec le gardien de la mou9ata3a, l’un des personnels ou même l’un de ceux qui sont en train d’attendre leur tour également. Votre conversation va sans doute être profonde, du moment où vous êtes dans un lieu public et aussi si le fil d’attente est trop long.

  • Sans oublier ‘’ the BFF ‘’ :

Que l’on ne peut jamais se dépasser de ses conseils et de ses heures de recommandations qui parfois ne finissent jamais.

Et voilà, vous n’êtes pas obligé de consulter un psy à chaque fois y a un problème, ou à chaque fois que vous avez besoin de parler profondément à quelqu’un, y en a partout, tout près de vous et quand vous y êtes !