Sans doute la campagne « boycott du peuple » a définitivement dépassé les frontières du Maroc et intéressé l’opinion internationale. Après plusieurs médias arabes et la presse écrite française, c’est au tour de la chaîne France24 de consacrer un reportage au mouvement de boycott et ses impacts socio-économiques. Lancé en fin de mois d’avril à travers les réseaux sociaux, le boycott des produits d’Afriquia, des eaux minérales Sidi Ali et du lait de Centrale Danone, a fait réagir toutes les couches de la société. Gouvernement, parlement, entrepreneurs, chefs religieux, syndicalistes, célébrités  et bas-peuple, tous les marocains s’y intéressent et en débattent. Selon le reportage de France24, de nombreux observateurs de la situation affirment que 80% de la population serait pour une diminution du prix des denrées de premières nécessités.