Vingt ans se sont écoulés depuis la dernière apparition du Maroc à la Coupe du Monde, lorsque Mustapha Hadji, Youssef Chippo et Salaheddine Bassir ont impressionné les fans lors de la coupe du monde 1998 en France.

L'actuel capitaine du Maroc, Mehdi Benatia, n'avait que 11 ans à l'époque, alors que son coéquipier Hakim Ziyech n'avait que cinq ans. 4 coupes du monde sont passées depuis la dernière apparition des lions de l’Atlas, la fédération Marocaine de football a concentré son attention sur Russie 2018 en nommant le Français Hervé Renard à la tête de l'équipe nationale. Vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF avec la Zambie et la Côte d'Ivoire, Renard a entamé son mandat avec deux matches nuls dans le Groupe C de la compétition africaine qualificative pour la Russie 2018, résultats qui ont déçu les supporters marocains.

Suite à ces résultats, le Maroc est retourné en Gabon pour disputer la Coupe d'Afrique des Nations 2017, atteignant les quarts de finale malgré l'absence de ces grands joueurs. Dans la foulée, les Lions de l'Atlas ont éliminé les champions en titre, la Côte d'Ivoire, en phase de groupes, leurs performances a rallumé les espoirs des lions de l’Atlas pour se qualifier à la coupe du monde en Russie 2018.



Depuis la mini joie de la CAN, les Marocains consacrent toute leur attention sur les qualifications de la Coupe du Monde. Ils ont redonné un coup de boost à leur campagne avec une victoire historique 6-0 sur le Mali à Rabat, un jour plus tard, les ivoiriens ont perdu à domicile face au Gabon, ce qui a ravivé les espoirs des lions.

Renard est optimiste quant aux chances de qualification de son équipe, l'ancien patron de la Zambie et de la Côte d'Ivoire sait très bien à quel point les supporters marocains veulent voir leur équipe revenir sur la grande scène.

Tout le monde sait que ce ne sera pas facile, mais nous sommes persuadés que le Maroc a fait le plus dur et que samedi, le lion va manger de l’éléphant