NOUVEAUTE. Désormais à Casablanca, les taxis disent où ils vont. Comment se fait-il ? En fait, les grands et petits taxis laissent lire leur destination par les clients. C’est à dire qu’avant de signaler le véhicule et demander au chauffeur son itinéraire, il suffit de lire sur le petit panneau rouge s’affichant au-dessus pendant qu'il arrive.

Voilà comment Adil Shaibi a voulu améliorer la circulation dans la métropole marocaine. Jeune entrepreneur fondateur du LED RED SARL, Adil voudrait que ni le chauffeur ni le client ne perde du temps dans la circulation. Avec cet écran LED visible à quelques mètres, on ne signale plus inutilement plusieurs taxis de suite avant de trouver le meilleur enfin. “Sur une distance de 100 mètres, le chauffeur peut bien s’arrêter 3 à 4 fois. En plus de retarder le passager, celui qui hèle le taxi et le chauffeur, ces arrêts sont souvent la cause d’accidents” a-t-il expliqué le bienfondé de cette initiative à HuffPost.

L’installation et l'usage

Une innovation qui consiste en une application pour smartphone interconnectée à un réseau WiFi. Ainsi le chauffeur a la possibilité de modifier sa destination dans ladite application et celle-là s'affiche automatiquement sur l'écran LED. Une autre manière d’installation est l’usage d’une clé USB pour les chauffeurs n’ayant pas l’application. L’entreprise fixe à 1.000 dirhams l’installation de son écran LED et rassure qu’en plus de la destination, le chauffeur peut afficher des messages personnalisés comme : COMPLET, s’il n’y a plus de places, LIBRE, si le taxi est vide ou FIN DE SERVICE. Toutefois l'entreprise met en garde contre les publicités et messages sortis de leurs cadres.

Les casablancais pas du même avis : divergence

Tous les casablancais ne sont de même avis. Si beaucoup trouvent innovante l’installation de ces écrans d’autres pensent que les chauffeurs de taxis rouges ne doivent pas imposer leur seule volonté aux clients. Salutaire selon les premiers, cet exploit reste à promouvoir dans la ville de Casablanca ainsi que les autres villes du royaume.

Par contre, il ressort du second avis que l’utilisation de cet écran serait contraire à l’idéal des taxis à compteur. Dans une interview accordée à leSiteInfo, le responsable provincial du syndicat des taxis de Casablanca, pour Ben Msik Sidi Othmane, a qualifié cette techniqued'illégale”, et l’a considérée de “contrevenant aux exigences de la profession.

En attendant l’avis des autorités en charge du transport, de quelle opinion êtes-vous ? Pour ou contre ?