Imaginez-vous un instant, une femme sans aucun sein ? Nombreux s’accordent à accepter que c’est être amputé d’une grande partie de sa féminité. Ces femmes sont de milliers dans le monde à se faner de complexe après une mastectomie (acceptée malgré elles). Des tatoueurs ont imaginé une méthode artistique pour les soulager de la cicatrice laissée par ce cancer de sein. C’est derrière le hashtag #mastectomycoverup sur Instagram et Twitter que le mouvement des tatoueurs s’est affiché avec pour message d'assister les victimes désespérées de cette maladie.

Il faut ajouter que jusque là nombre d’entre les femmes touchées par ce cancer doivent rester clouées derrière leur pauvreté en acceptant leur corps après l'ablation du sein.

Quant aux plus nanties, elles peuvent s’offrir une reconstruction mammaire et se sentir mieux à l’aise. D’où le recours à l’art pour rehausser le moral de ces milliers de femmes à travers le monde qui n’ont droit d’aller sur une belle plage ou s’offrir une journée piscine au doux soleil d’été. 

Aujourd’hui dans le monde, le cancer constitue selon l’OMS la seconde cause de décès avec 8,8 millions de morts (en 2005) dont 571 000 décès dû au cancer du sein. Au Maroc, c’est environ 40.000 nouveaux cas de cancer chaque année dont 36% au sein selon les données du Ministère de la Santé.