Dans ses rapports mensuellement publiés sur l’évolution  du tourisme marocain, l’Observateur du tourisme déclare les  chiffres clés du secteur touristique marocain. En 2018, les premiers chiffres (janvier et février) ont été le signe d’un grand espoir pour les acteurs de ce secteur, et dans ce dernier rapport pour le mois de mars, on peut constater une hausse de 15% comparativement au même mois en 2017. Quant au rapport final du premier trimestre, c’est globalement une augmentation des arrivées à 13% que montrent les tableaux. Une nette augmentation du taux par rapport à l’année dernière qui avait connu 11,35 millions de visiteurs.

Si la hausse du taux continue ainsi pour les trois autres trimestres à venir, on pourrait s’attendre à une année 2018 qui aurait marqué davantage l’activité touristique du Maroc. Au courant de ces trois premiers mois, les marchés potentiels du tourisme marocain sont restés quasiment les mêmes. C’est la France, l’Espagne toujours en tête, pendant que l’Italie, la Belgique, les Pays-Bas et le Royaume-Uni les suivent avec des taux élevés comme on pourrait lire cet extrait indiquant l’Allemagne et l'Italie (+24% et +22% respectivement) en tête.

Quant aux établissements hôteliers, la même hausse est visible « les nuitées totales réalisées dans les établissements d'hébergement touristique classés, ont enregistré une hausse de +13% par rapport à la même période de 2017 (+16% pour les touristes non‐résidents et +6% pour les résidents). Les deux pôles touristiques Marrakech et Agadir ont généré à eux seuls 61% des nuitées totales à fin mars 2018. Ces deux villes ont enregistré une augmentation de +15% et +11% respectivement. Les autres destinations ont également affiché des bonnes performances, en particulier, les villes de Fès, Tanger et Rabat avec des hausses respectives de +33%, +16%, +15% et +15%. » selon l’Observatoire.