C’est sous le label la rencontre sauvage que le Royaume du Maroc développe son jardin zoologique s’étendant sur près de 50ha dans la capitale. Le zoo de Rabat compte environ deux mille animaux groupés en cent cinquante espèces différentes les unes des autres. C’est un véritable monde sauvage créé par le travail, la persévérance et l’amour de la biodiversité des autorités royales. Ce zoo qui s’est assigné pour missions la préservation du bien-être des animaux, la conservation et la protection de l’écosystème, la recherche scientifique, l’éducation à l’environnement et le divertissement est géré par une équipe de vétérinaires, de zoologues, d’écologistes dévoués pour la biodiversité.

Situé à l’Annexe 23ème, Cité Yacoub El Mansour, le jardin zoologique de Rabat est bâti sur une faune à la fois marocaine, africaine et saharienne. C’est-à-dire, il se développe et entretient des animaux  qu’on trouve au Maroc, dans le désert saharien ainsi que dans la flore subsaharienne.

Le lieu enregistre, chaque jour, de nombreux visiteurs passionnés de la « rencontre sauvage ». Et c’est pour satisfaire la curiosité de ce grand public que la direction du parc enrichit, du jour au jour, ses cages et ses eaux. Ainsi, les espèces les plus rares s’y retrouvent pour le bien des chercheurs, touristes et populations marocaines.

L’endroit est organisé en cinq principaux groupes d’espèces animales ou autrement désignés par écosystèmes. Ce sont entre autre :

L’écosystème de la montagne de l’Atlas  constitué d’écureuils de barbarie, de lions de l’Atlas, de macaques de barbarie et de mouflons à manchettes.

L’écosystème de la savane constitué d’aigles de Bonelli, d’aigles royaux, d’autruches, de babouin de doguera, de bovins ankole, de buses variables, de cobes Defassa, d’elands du Cap, d’éléphnats d’Afrique, de faucons laniers, de fouettes queues, de girafes, d’émurs catta, de lycaons, de milans noirs, de rhinoceros blancs, de singes vervets, de suricates, de tortues sulcata, de vautours fauves et de zèbres.

L’écosystème du désert constitué d’addax, de gazelles Dama Mohhr, de gazelles de cuvier, de guépards, de fennecs, d’oryx algazelle, d’oryx beisa, de tortues sulcata.

L’écosystème des marécages composé essentiellement de buffles d’Afrique, de canards colvert, de cobes Lechwe rouge, de crocodiles du Nil, de flamants roses, d’hippopotames, de pélicans blancs, de sitatungas, de tadornes de casarca.

L’écosystème de la forêt tropicale composé de chimpanzés, d’ibis chauves, de lémurs catta, de mandrills, de perroquets gris du Gabon, de perroquets jardines, de pythons royaux, de servals de singes mona, de singes patas, de vipères à corne…

Le jardin zoologique propose plusieurs services aux visiteurs marocains et étrangers parmi lesquels le parrainage d’animaux, les évènements au sein du parc, de la restauration, des visites guidées…

Dites - nous en commentaire, lequel de ces animaux en êtes - vous le plus curieux ?