Les marocaines sont-elles obsédées par le mariage ?

Par Tripocco Thu 11 2018

Les marocaines sont-elles obsédées par le mariage ?

En fonction des sociétés, les femmes ont chacune, un petit “ce qui me tient le plus à cœur”. Au Maroc, le mariage n’est pas un simple désir pour les femmes, il devient une véritable inquiétude avant même la majorité. Elles sont obsédées, ça les stresse et ne laisse place à aucune autre préoccupation. L’entourage, la famille, les amies et toute la société empirent cet état de fait sans proposer une alternative. La bonne question, pourquoi les femmes sont-elles autant préoccupées par le mariage ? Les hommes ne les voient-ils pas belles ? ont-elles peur que leurs beautés se fanent ?

Les marocains restent désintéressés

Pour leur situation économique souvent précaire comparativement aux dépenses vertigineuses du mariage, les marocains préfèrent le célibat et la recherche d’emploi stable qu’à se faire un fardeau à la maison. Pas que le mariage mais les enfants, les charges quotidiennes et les obligations qui s'y attachent font fuir. Les mêmes femmes qui s’inquiètent pour avoir un mari, posent énormément de conditions qu’elles finissent par rien avoir. Sur des forum, elles ne s’empêchent d'avouer leur malaise. “Je suis marocaine, je suis très inquiète pour mon futur mari, je n’arrive pas à me concentrer sur les études. Aidez-moi ! Mais surtout, ce qui aggrave, ce rêve un homme pieux, un vrai arabe émirati et intelligent qui me permettra de bien évoluer en connaissances spirituelles” s'inquiète une fille de 18 ans.

Les exigences sociétales

La société marocaine est conservatrice. Elle ne l’est surtout pas que pour son art culinaire et sa mode, les exigences sont ancrées dans les mœurs et coutumes. Le mariage est une obligation et marque un grand changement dans la vie des jeunes mariés. Une marocaine non mariée à un certain âge a du mal à se faire accepter même en famille à plus forte raison par la société. Pour éviter ces préjugés et étiquettes erronées, il y a vraiment de quoi à s’inquiéter pour le mariage.

Celles qui n’y trouvent de raison à se stresser

Moins nombreuses encore, ces femmes marocaines sont généralement dans les affaires, dans les études supérieures très poussées ou des familles plus ouvertes sur l’européanité. En dépit des regards méprisants, elles mènent une vie libre et suivent leurs propres plans de carrière.


Laissez un commentaire